Les nouvelles tendances en gestion des talents en 2017

Dans les pays développés, la valeur ajoutée des entreprises repose essentiellement sur le savoir-faire des collaborateurs. La gestion des talents est de ce fait primordiale, d’où la nécessité pour les organisations d’y consacrer les moyens humains et budgétaires nécessaires. Avec un besoin criant de professionnels dans les domaines de la cybersécurité et de la stratégie numérique, les enjeux en matière de recrutement et de gestion des talents sont de taille pour 2017.

Les professionnels de la cybersécurité

Le développement d’internet et des transferts de données ont rendu les systèmes informatiques des entreprises plus vulnérables. Les organisations du monde entier ont besoin de professionnels de la cybersécurité et embauchent en masse des jeunes dès l’obtention de leur diplôme. Malgré cela, les institutions assurent des formations dans le domaine sont bien loin de combler la demande : 1 million de postes étaient en effet à pourvoir à l’échelle de la planète en 2016, et le besoin est le même en 2017. Ces emplois se répartissent sur deux niveaux :

  • des postes de surveillance, visant à détecter les anomalies et les alertes
  • des emplois de spécialistes, disposant d’expérience dans le domaine

Mais la pénurie actuelle de candidats risque de gonfler ce chiffre, et on estime aujourd’hui que dans 2 ans, c’est 1 million et demi d’emplois de professionnels en cybersécurité qui seront à pourvoir. Une des solutions pour recruter consiste à se rapprocher des écoles, car ce profil de professionnels est embauché avant même de consulter la moindre annonce !

L’autre axe de recherche est la promotion interne : il convient de repérer les informaticiens disposant de solides connaissances de base ainsi qu’une compréhension claire des enjeux et présentant des aptitudes particulières pour la sécurité, et de les former.

Les entreprises de ce secteur sont souvent très avancées en matière d’adoptions de nouvelles pratiques managériales, de création d’un environnement de travail plaisant avec la mise à disposition d’avantages divers. Certaines proposent le petit déjeuner à leurs employés, ainsi que des espaces de détentes avec table de ping-pong et jeux vidéos et autres. Le but ici est de créer un environnement de travail sans stress, très informel, propice à la créativité en associant le concept de travail au plaisir.

À travers ces nouvelles approches de travail, on construit une idée forte d’appartenance qui permet non seulement de fidéliser le collaborateur, mais contribue aussi à attirer d’autres grands potentiels.

Les métiers du numérique

Avec le développement des objets connectés, de l’intelligence artificielle et de la réalité virtuelle, le recrutement et la gestion de talents en 2017 porteront essentiellement sur des profils de type stratèges numériques, data scientists, créateurs de contenus, chief digital officer, consultant digital workplace ou ingénieur consultant infonuagique. Et rien qu’en Europe, ce ne sont pas moins de

900 000 emplois qui sont à pourvoir dans le secteur du numérique pour l’année 2017.

  • Comme le métier de data scientist est assez récent, il n’existe pas encore de formations spécifiques pour ce poste. Ce sont donc des profils rares qui occupent ce poste clé, souvent des ingénieurs passionnés des données qui ont de l’expérience en la matière. Les entreprises sont prêtes à payer très cher ce type de candidats, qui créent des algorithmes très fructueux, mais sont actuellement trop peu nombreux pour combler la demande.
  • Avec l’explosion du volume de données et la généralisation du cloud computing, les entreprises ont également besoin d’ingénieurs consultants infonuagiques pour gérer les solutions de stockage de données, leur intégration dans l’architecture système et la sécurisation et l’accessibilité des données depuis tous types d’appareils.
  • Si beaucoup d’entreprises ont déjà embauché leur chief digital officer pour lancer et piloter leur transformation numérique, il reste encore de nombreux postes à pourvoir. Profil très recherché du fait de sa précieuse expérience et de sa polyvalence, le CDO utilise les technologies de pointe pour mettre en place ou améliorer la stratégie numérique de l’entreprise.

Aujourd’hui, les entreprises du secteur tertiaire n’ont pas d’autre choix pour rester dans la course que de se donner les moyens humains et financiers indispensables pour anticiper le recrutement, former et conserver les talents au sein de l’entreprise. Un processus qui nécessite de revoir ses pratiques, de l’identification à la fidélisation, en intégrant notamment des techniques d’analyse prédictive, de coach virtuel ou en planifiant les successions aux postes clés de l’organisation.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez aucune publication!

Nous nous dévoilons et bloguons pour une meilleure manière de travailler. Suivez-nous!

Le Blogue Des Affaires Améliorées

Fitzii est une société autogérée en quête de plus de bonheur, de plus d'engagments, et de plus d'impact. Nous parlons de nos expériences dans l'espoir que d'autres puissent en bénéficier.

email