À quel moment faire appel à un chasseur de têtes pour votre recrutement ?

Par manque de temps ou de ressources en interne, de nombreuses entreprises font appel à des professionnels du recrutement pour embaucher du personnel. Dans cette optique, elles contactent généralement des recruteurs par le biais d’agences spécialisées. Mais à quel moment vaut-il mieux faire appel à un chasseur de têtes ?

Les différences entre un recruteur et un chasseur de têtes

Le recruteur et le chasseur de têtes sont tous les deux mandatés par une entreprise pour embaucher du personnel de qualité. Mais leurs méthodes, leur mode de rémunération ainsi que les postes pour lesquelles ils recrutent sont assez différents.

D’abord, le chasseur de têtes cherche un profil sur mesure pour un poste spécifique et plutôt difficile à pourvoir ; tels que des postes de cadres, de technicien hautement qualifiés, ou pour des entreprises dans des zones avec un faible bassin de population et une forte pénurie de main-d’œuvre. Il travaille généralement comme indépendant et se fait rémunérer seulement si le candidat qu’il a présenté à son client est recruté. Le chasseur identifie des candidats par « approche directe », ce qui veut dire que les profils qu’il recherche sont souvent déjà en poste dans une entreprise et qu’une fois ces candidats identifiés, il va les contacter (les approcher) par tous les moyens pour les débaucher.

Le recruteur, lui, recrute principalement pour des postes en volume important. Ces postes ne sont pas particulièrement difficiles à combler, mais le recruteur doit être capable de répondre au besoin de ces clients dans des délais nettement plus courts que ceux dont dispose le chasseur de têtes. Le recruteur est salarié d’un réseau d’agences de recrutement ou d’une entreprise suffisamment grande pour avoir des besoins en recrutement récurrents. Le recruteur va cibler des candidats en recherche d’emploi et donc adopter une stratégie de publication d’offres d’emploi sur les sites d’offres d’emploi et les réseaux sociaux, il va ainsi en parallèle construire une banque de candidats dans laquelle il « pioche » pour pourvoir différents postes.

Le chasseur de têtes se concentre donc sur un poste précis, quand le recruteur peut pourvoir plusieurs postes en même temps (si une entreprise souhaite recruter plusieurs profils similaires pour une même équipe, par exemple).

Par ailleurs, le chasseur de têtes est plutôt contacté pour un mandat ponctuel. Il va alors se concentrer sur sa mission et chercher les profils correspondant précisément au poste à pourvoir. Il a une excellente connaissance des réseaux sociaux et il est un fin négociateur. De son côté, le recruteur va conserver les candidatures qu’il reçoit (dans une banque de données) pour pourvoir différents postes, actuels et futurs. Il maîtrise parfaitement la présélection de candidats, la conduite d’entretiens et possède un esprit d’analyse très affûté.

Généralement, les chasseurs de têtes ont des relations plus ponctuelles avec leurs clients et les candidats que les recruteurs.

Pour quels profils faut-il privilégier un chasseur de têtes ?

Compte tenu de ses méthodes personnalisées, le chasseur de têtes est souvent plus coûteux qu’un recruteur classique. Il est donc privilégié pour les postes de haut niveau, tous domaines confondus (scientifique, stratégique, marketing, etc.). Il peut s’agir de postes :

  • De haut niveau hiérarchique : l’enjeu est de recruter les meilleurs profils pour pourvoir un poste haut placé, de directeur ou de cadre supérieur par exemple.
  • De haut niveau d’expertise : le chasseur de têtes peut dénicher des profils aux compétences rares, pour des métiers techniquement pointus ou demandant une expertise très spécifique.
  • Pour des zones faiblement peuplées avec une forte pénurie de main-d’œuvre.

De plus, le chasseur de têtes a une posture de consultant. Il ne se contente pas de passer quelques coups de téléphone, mais se rend généralement chez son client pour analyser son environnement, sa culture et son organisation. L’objectif est de mieux cerner son besoin, pour trouver un profil qui correspondra non seulement au poste, mais aussi à la culture de l’entreprise. Cette approche augmente les chances de succès et facilite l’intégration du futur recruté.

Le chasseur de têtes démarche les meilleurs profils pour pourvoir des postes très spécifiques, soit haut placés, soit techniquement pointus. Il a une approche proactive et personnalisée, et se concentre sur chaque mandat. Il est donc préférable de faire appel à un chasseur de têtes pour des recrutements ponctuels de profils très précis. À l’inverse, pour des recrutements multiples, de profils non spécifiques, il est plutôt recommandé de faire appel à un recruteur classique.

Certains acteurs du recrutement tels que Fitzii ont créé un modèle de recrutement qui allie la force des 3 types de recrutement (chasseur de têtes, recruteur, soi-même). Ils l’ont nommé « la recherche créditée » et elle se traduit ainsi :

Pour un montant très abordable, un spécialiste du recrutement rédige une offre d’emploi pour vous. Grâce au système automatisé Fitzii, cette offre d’emploi est diffusée sur plusieurs sites d’offres d’emploi gratuits et payants. Ensuite, tous les candidats intéressés qui postulent à ce poste sont invités à remplir une évaluation de compétence. Les candidatures sont ensuite classées par score obtenu et vous n’avez plus qu’à passer en revue ces candidatures en commençant par les meilleurs. Ce qui vous permet d’économiser un temps considérable.

Dans le cas ou l’offre d’emploi rédigée par le recruteur de chez Fitzii, n’attire pas un nombre suffisant de candidat, Fitzii vous propose alors de mettre l’argent que vous avez déjà dépensé sur le compte d’une recherche effectuée par un chasseur de têtes. Ce que vous aurez à payer pour la chasse de tette sera diminué de ce que vous avez déjà payé avant avec l’offre d’emploi. C’est donc un moyen pour vous sans risque de tester l’affichage avant d’aller vers une solution plus couteuse.

Notre conseil ; compte tenu du cout élevé que représente l’utilisation d’un chasseur de têtes, nous vous conseillons de vous poser les trois questions suivantes.

  • Combien cela me coûte de ne pas avoir la ressource que je recherche ?
  • Combien de temps je possède pour trouver cette personne ?
  • Suis-je certain(e) qu’un affichage n’aura aucun résultat ?

Si vous vous rendez compte que ne pas avoir la ressource nécessaire vous coute cher et que cela affecte la qualité de vos produits ou services dans le temps, et si vous savez que le poste est trop spécifique pour être comblé grâce à un affichage d’offre d’emploi, alors utiliser les services d’un chasseur de têtes sera totalement justifié.

email